Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info
 

Jean-Jacques Marti passe le témoin à Jean-Pierre Doutaz comme président de l’UFT. Echange de vue entre deux personnalités de l’économie fribourgeoise.

Quel regard portez-vous sur le tourisme fribourgeois ?
 
Jean-Jacques Marti : Très positif, le choix effectué voici dix ans environ s’avère être judicieux. En effet, alors que d’autres régions touristiques suisses souffrent des inconvénients du tourisme de masse, Fribourg Région s’est orienté vers un tourisme doux à l’image de ses paysages et de ses valeurs. Cette option est tendance et s’inscrit aujourd’hui dans un style de séjour recherché par de plus en plus d’hôtes.
 
Jean-Pierre Doutaz : Réparti de manière complémentaire sur le territoire du canton de Fribourg, le potentiel touristique est extrêmement riche et diversifié. Avec beaucoup de passion, des professionnels s’engagent de façon remarquable tant au niveau local que régional. Il reste à en tirer les meilleures synergies tout en préservant une identité forte, propre à leur activité.
  
Comment est perçue l’image de l’Union fribourgeoise du Tourisme ?
 
JJM : Perçue de manière très favorable, l’image de l’UFT souffre un peu actuellement de la réforme de fond entreprise dans le cadre du projet de simplification des structures du tourisme fribourgeois. Cette réorganisation entraîne, il est normal, de la résistance auprès de certaines associations et bouscule les habitudes. L’efficacité de cette mise en réseau sera tangible à futur et l’UFT sera dès lors perçue à sa juste valeur.
 
JPD : L’UFT doit être une entité forte et reconnue, perçue comme l’organe « rassembleur » des régions, le « dynamiteur » d’une économie touristique dont le potentiel est encore énorme. A l’écoute de ses partenaires, elle se charge de la promotion du canton de manière coordonnée et propice à tous les secteurs. En favorisant les synergies intra et extra cantonales, l’UFT a de fait un rôle également plus politique répondant aux missions dévolues par la législation.
  
Selon vous, à quoi va ressembler le tourisme du futur ? 
 
JJM : Plus individuel et écologique, le tourisme du futur prendra en compte les inquiétudes environnementales de la population. Fribourg Région aura dès lors toutes ses chances par sa proximité, son positionnement et ses produits de répondre aux besoins des touristes en quête de sens et d’expérience. Il faudra valoriser et préserver ces acquis, tout en leur donnant l’interactivité souhaitée.
 
JPD : Le touriste du futur sera en quête de rêve et Fribourg Région a tout pour faire rêver !
Il devra disposer d’un réseau de mobilité performant et d’outils simples, novateurs et efficaces. L’hôte sera sensible au sens de l’accueil de haut niveau, à une personnalisation de son séjour. Par des synergies et de nouvelles collaborations, le tourisme devra donc sans cesse se réinventer, mais n’est-ce pas son rôle ?
  
Comment rendre « vos » vacances inoubliables ?
 
JJM : Pour moi, un voyage inoubliable est synonyme de découverte. Je désire non seulement admirer des paysages uniques mais me confronter à de nouvelles façons de vivre et de mentalités parfois bien étrangères à nos traditions helvétiques. La richesse des cultures, des peuples rend mes souvenirs impérissables.
 
JPD : Les seuls moments de la vie restant inoubliables ou gravés dans ma mémoire sont les moments où l'émotion est forte. L’action peut être simple, l'endroit proche. Si l'amitié, la convivialité, l'accueil et le plaisir sont au rendez-vous, voilà pour moi des vacances dont je me souviendrai !