Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info

La 94e Assemblée générale de l’UFT honore quatre membres du Comité pour leur contribution particulière au tourisme fribourgeois. L’occasion de revenir brièvement sur le parcours de ces nouveaux membres d’honneur.

Président d’honneur
Entré au Comité en 2007, Jean-Jacques Marti en prend la présidence trois ans plus tard. En tant que directeur de l’Union patronale du canton de Fribourg, il a à cœur de donner au tourisme la place qu’il mérite dans l’économie fribourgeoise. Adepte de la vitesse et des grands espaces, il permet à l’UFT d’emprunter de nouvelles voies afin de faire face aux défis de la globalisation et de la digitalisation. Nommé président d’honneur, il a désormais tout loisir de devenir à son tour l’hôte des marchés les plus lointains.

Membres d’honneur
Tobias Zbinden rejoint le Comité en 1993 en tant que président de GastroFribourg. Restaurateur, il siège également au Comité de GastroSuisse pour en devenir le trésorier. Il préside en parallèle le Conseil d’administration de GastroConsult pendant près de vingt ans. Discret mais déterminé, le vice-président de l’UFT sait mettre à profit sa longue expérience du tourisme le moment venu. Il a souhaité se retirer la même année que le président, démontrant ainsi la cohérence et la complémentarité de leur binôme.

C’est en 1993 également qu’Albert Michel entre au Comité comme représentant de l’Etat de Fribourg. A la tête de l’un des 4 piliers de l’économie, il donne au tourisme fribourgeois le goût de l’innovation, de la ténacité et de l’audace. Membre du Comité stratégique de l’UFT, il participe à l’élaboration de la stratégie touristique du canton « Vision 2030 ». Albert Michel insuffle au tourisme fribourgeois - durant 26 ans, le dynamisme propre à la réussite de ses innombrables défis.

Jean-Pierre Thürler siège au Comité dès 2004 et endosse au fil des ans la présidence de la Commission financière. Cheville ouvrière de la création des Bains de la Gruyère, il marque le tourisme charmeysan de ses présidences de la SD, de la société des remontées mécaniques et de Charmey Tourisme. Actif au sein de la politique locale et cantonale, l’ancien député met un point d’honneur à défendre les intérêts du tourisme et la nécessité des partenariats public-privé.