Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info

Année noire pour le tourisme en 2020… La crise sanitaire empêche de voyager et met un grand nombre d’acteurs touristiques dans une situation critique. Seule la saison d’été apporte une embellie dans les Préalpes et la région des Lacs.

2020 débute par une saison d’hiver en demi-teinte en raison d’une neige tardive. L’arrivée de la Covid-19 met ensuite à mal le printemps, une saison propice au tourisme d’affaires et autres voyages en groupes.
 
A la fermeture des hébergements et autres infrastructures, l’Etat répond en avril par un soutien en faveur de l’hôtellerie et des attractions touristiques de 5 millions de francs. Le Fonds d’équipement touristique accorde ainsi à une septantaine de propriétaires ou exploitants-locataires une prise en charge partielle des loyers ou intérêts hypothécaires.
 
Des vacances d’été au pays
Avec la fin du lock down, l’été tient toutes ses promesses en particulier dans les Préalpes et la région des Lacs. La clientèle suisse, déjà fidèle à Fribourg Région, vient en nombre chercher la fraîcheur des sommets et les activités lacustres. Une fréquentation soutenue qui se poursuit en septembre grâce à une météo favorable.
 
Si certaines destinations se réjouissent de cet engouement, les villes ne peuvent plus compter sur une clientèle étrangère d’autocaristes et sur le tourisme d’affaires. Les hôtels urbains font face à des baisses de nuitées catastrophiques.
 
La nouvelle fermeture imposée en novembre par la deuxième vague de Coronavirus ajoute de l’incertitude et contribue à de nouvelles pertes financières. Le Conseil d’Etat décide d’une nouvelle mesure urgente en faveur des établissements contraints à fermer leurs portes. Une aide de 7 millions de francs à fonds perdu prend en charge le montant du loyer au prorata de la durée de fermeture.
 
Les vacances de Noël s’annoncent compliquées face aux mesures sanitaires prises pour éviter tout risque de contamination. Il est temps pour le tourisme d’envisager de nouvelles perspectives en 2021…