Une exploration féérique au Palais de glace à Schwarzsee

Catégorie
Partager
  1. Schwarzsee dévoile un monde féérique!
  2. Flavio, le nouveau maître du Palais de glace
  3. L’histoire du Palais de glace de Schwarzsee
  4. Dans la forêt mystérieuse
  5. Le Palais de glace de Schwarzsee est ouvert aux visiteurs
  6. Histoires et inspirations
  7. L’upcycling (surcyclage), très présent au Palais de glace
  8. En couple, en balade solitaire ou en famille
  9. Connaissez-vous Schwarzsee en hiver?

Le Palais de glace du Lac Noir fait la fierté des habitants de Schwarzsee. Cette destination peut s’enorgueillir d’attirer des visiteurs de toute la Suisse pour une expérience hors du commun au cœur de l’hiver.

On peut le dire sans se tromper, c’est un incontournable de l’itinéraire Gypsera-Eispaläste-Weg de Schwarzsee. Cette randonnée de 3,5 kilomètres d’une durée approximative de 50 minutes débute à la naissance de la Singine chaude, à la pointe nord du Lac Noir. La balade longe la rivière et se termine en beauté par la visite du Palais de glace.

Schwarzsee dévoile un monde féérique!

Il est 15 heures en cet après-midi de décembre, la lumière du soleil couchant caresse le Lac Noir presque gelé. Le coup d’œil est digne des plus belles cartes postales suisses. Les photographes d’Instagram auront de quoi agrémenter leur profil de la plus belle des manières!

Nous entamons la marche à l’arrêt de bus Gypsera, laissant derrière nous les cris des enfants chahuteurs en provenance de la piste de luge. À mesure que nous avançons, la nature de la région de Schwarzsee nous dévoile toute la splendeur de son ambiance hivernale. Le panneau « Eispaläste » confirme que nous sommes sur la bonne voie.

Nous avons hésité, mais c’est certain, nous aurions dû ajouter nos petits crampons à nos chaussures. La pluie qui est tombée hier a gelé cette nuit, rendant le chemin quelque peu glissant. Heureusement que nous ne marchons pas dans l’obscurité!

© Switzerland Tourism / Lorenz Richard

Longer la Singine

Les berges boisées de la Singine se sont parées de leur robe givrée. Ici et là des baies rouges de sorbier des oiseleurs ou d’églantier font éclater leur couleur. Quelques petits oiseaux se chipotent les ressources bienvenues de l’hiver. Des traces d’animaux sauvages attirent notre attention. Est-ce un loup ou un gros chien? Les pives rongées et les dernières feuilles de l’automne tapissent le sol de la forêt. La rivière danse entre les galets et éclabousse les rives dans un joyeux clapotis.

Après environ 45 minutes de marche en légère descente, nous atteignons le parking de l’arrêt de bus Lichtena. Voici maintenant la porte d’entrée du pays des contes glacés

La marche douce, l’odeur de la neige, le calme de la forêt et l’ambiance vespérale se sont associés pour mettre en éveil tous nos sens, nous voilà dans les conditions idéales pour découvrir ce monde si particulier du Palais de glace de Schwarzsee. Allons vérifier si cet endroit si populaire mérite sa bonne réputation.

Flavio, le nouveau maître du Palais de glace

Le maître du lieu nous accueille à l’entrée du Palais de glace. Flavio Catillaz est un homme modeste qui ne se qualifie pas d’artiste, mais plutôt de jardinier du palais. L’inscription Iceman de sa veste le définit bien.

Depuis trois hivers, le ferblantier et forestier de formation est responsable des sculptures, des escaliers, des sentiers et des attractions sculptés dans la glace et animés de couleurs. On peut dire qu’il est tout à la fois ingénieur, maître de l’eau, sculpteur de glace, artiste, électricien, metteur en scène, charpentier…bref l’homme de la situation pour perpétuer la présence saisonnière de ce lieu féérique.

Âgé de 31 ans, Flavio Catillaz connaît le Palais de glace depuis sa tendre enfance. Chaque hiver, toute sa famille installée à Düdingen, avait pour habitude de visiter ce monde merveilleux de givre et de glaçons, un moment fort de l’hiver. Enfant, jamais il n’aurait imaginé qu’il deviendrait le garant de cette tradition et le magicien créateur du Palais de glace.

L’histoire du Palais de glace de Schwarzsee

« Tout a commencé quand j’étais gosse », raconte le créateur du premier Palais de glace, Karl Neuhaus (Kari) aux nombreux journalistes présents. « À l’époque, je construisais de petits paysages avec toutes sortes de choses. Puis je me suis inspiré des chutes d’eau gelées, et pendant la saison froide, j’ai alors commencé à manipuler des arrosoirs et des tuyaux d’arrosage ».

© Sandra Mumprecht

Durant l’hiver 1980, Kari construit son premier palais à Schwarzsee. Il est alors rapidement surnommé le « Tinguely des Glaces », (d’après l’artiste fribourgeois Jean Tinguely). Une sculpture glacée en amenant une autre, ses œuvres d’art forment finalement un parcours de 250 mètres de long et de 50 mètres de large le long de la Singine.

La pression était forte sur les épaules du nouveau maître des lieux. Flavio évoque avec beaucoup de respect le travail de l’inventeur du Palais de glace. Ce n’est qu’en 2017 que l’endroit a été confié à l’organisation de Schwarzsee Tourisme. Un an plus tard, Flavio Catillaz prend donc la relève de Karl Neuhaus, avec comme défi important; le réchauffement climatique. Sa fascination pour la glace et son travail ingénieux de la lumière devront être plus forts que les obstacles.

Un rituel

Avant que le Palais de glace n’ouvre ses portes chaque après-midi, Flavio Catillaz passe toute en revue plusieurs fois. Est-ce que tout est sécurisé? Les glaçons sont-ils solides? Y a-t-il assez de sable sur le chemin? Tout est-il au point avec l’électricité? Est-ce que les écureuils ont, pour la troisième fois, volé le coton de la barbe d’un personnage du décor pour l’installer dans leur hotte (nid)?

Une prière dans la grotte de la Vierge Marie fait également partie de la routine quotidienne. Flavio y demande protection et bénédiction, une soirée sans accident, parfois un petit quelque chose de personnel et toujours un froid glacial aussi long que possible pour l’hiver! Nous nous joignons volontiers à ce souhait.

Dans la forêt mystérieuse

Selon l’épaisseur de la glace et sa formation, le sol n’est pas toujours un terrain aisé, seuls les enfants ne semblent pas remarquer le léger inconfort de la balade. Le décor sous les arbres est aujourd’hui très étrange, sculpté par le vent, la pluie givrante et la neige. Le sol semble venir d’une autre planète.

Des arcs éclairés de lumière bleutée, drapés de glaçons géants nous surplombent comme un rideau sur le point de se lever. À l’intérieur, nous observons les enfants parcourir le circuit découverte. Ils explorent cette forêt mystérieuse, ici, les sapins de toute taille étirent leurs branches et brindilles figées dans le froid et forment un décor blanc féérique.

Si l’hygrométrie est suffisamment élevée et que la température atteint zéro degré ou moins, tout fonctionne alors parfaitement. Les cristaux de glace recouvrent les structures présentées, dessinent les chemins, et se combinent entre elles pour former des sculptures translucides.

Lorsque l’humidité n’est pas suffisante, le maître de glace donne un coup de pouce à la magie grâce au système de pulvérisation. En revanche, la température est uniquement déterminée par la nature, on ne peut que croiser les doigts pour qu’elle baisse le plus possible.

Le Palais de glace de Schwarzsee est ouvert aux visiteurs dès le 17.12.2021

Non loin de l’entrée, le château féérique, tout droit sorti d’un conte de fée des pays du Nord attire tous les regards. Avec ses douze mètres de haut, ses trois tours et son arc-en-ciel de glace, il est l’élément le plus imposant du Palais de glace. Son attrait est irrésistible, et nous voilà engagés sur ses escaliers verglacés. Heureusement un peu de sable sous nos pieds rend la montée plus sûre.

Je le sens! Ce décor théâtral, les lumières et l’ambiance totalement fantasques vont être le nec plus ultra pour réaliser un selfie qui va cartonner sur les réseaux sociaux!

© Switzerland Tourism / Lorenz Richard

L’hiver magique de Schwarzsee

La plupart des visiteurs, de Suisse et d’ailleurs, se laissent simplement guider par la magie du Palais de glace. Ils explorent, fascinés, les passages givrés et laiteux, les ponts illuminés, les grottes et les sentiers laiteux. Mais si vous avez envie de connaître l’envers du décor, Flavio Catillaz se fera un grand plaisir de répondre à toutes vos questions.

L’envers du décor

L’exceptionnel château de conte de fées repose en réalité sur une base solide et permanente. Le fondateur du Palais de glace, Kari Neuhaus, l’avait d’abord construit en bois, et plus tard en métal.

Les structures plus petites sont parfois réalisées avec du grillage métallique. Un toit de bâche en plastique et un échafaudage latéral soutiennent le toit des igloos. Ces ossatures sont alors éclaboussées d’eau qui, par l’action du froid, solidifie l’ensemble. La charpente éphémère peut alors être retirée et l’architecture devient autoportante. La magie opère!

Afin de concrétiser ses idées complètement givrées, Kari Neuhaus a adapté le fonctionnement des arroseurs rotatifs standards utilisés dans les jardins. À mesure que le froid fait son œuvre, les filets d’eau qui s’écoulent de façon idéale sur les structures solides, façonnent l’architecture de l’ensemble. Il a transmis ce savoir-faire et ses astuces à son successeur Flavio. Une température comprise entre -4 et -10 degrés donne des résultats optimaux.

D’où vient l’eau?

L’eau est l’élément primordial du Palais de glace. Elle provient d’une source communale située sur les hauteurs. La pression de 3 à 4 bars est parfaite pour les arroseurs. Chaque hiver, environ 700’000 litres sont nécessaires afin de créer, une fois encore, ce monde enchanté et inoubliable.

Une beauté éphémère

Le Palais de glace de Schwarzsee n’utilise évidemment aucun produit chimique. Aucune substance n’est par exemple ajoutée à l’eau, pour rendre la glace plus durable. Au printemps, ou lorsque les dieux de la météorologie le décident, le rêve de glace se met à fondre et l’eau retourne à la terre emportant avec elle les souvenirs et regards enchantés des visiteurs. Elle rejoint alors la Singine « chaude » et poursuit son cycle infini.

Histoires et inspirations

À la suite de ces premiers instants de fascination devant l’ensemble du Palais de glace, vient le moment d’affiner son regard. Les détails du parcours sont nombreux. Conçus avec passion, soin et imagination, ils racontent toute une histoire.

Sous le palais royal, par exemple, se niche la grotte de la sorcière Ankenhexe, sujets de nombreuses légendes de la région singinoise (district germanophone du canton de Fribourg). « La mystérieuse sorcière de Schwarzsee n’était pas exactement amicale, mais plutôt effrayante. Malgré cela, les gens du coin lui achetaient tout de même du beurre (Anke en dialecte local) parce que c’était le meilleur du coin », disent-ils dans le village.

Le plus étrange dans cette histoire, c’est qu’elle ne possédait même pas de vaches!

Le sentier Häxewääg autour du Lac Noir est accessible durant la belle saison. Quiconque souhaite s’y promener avec de jeunes enfants doit absolument se procurer le set de la sorcière auprès de l’office du tourisme. La randonnée se transforme alors en une aventure, avec à la clé, si vous avez de la chance, une nuitée offerte dans un chalet d’alpage!

Vous aimez les légendes et les mythologies de la nature? Réservez une randonnée en compagnie d’un conteur (FR-DE).

Le sentier autour du lac est lui aussi accessible en hiver. En cadeau unique, lorsque la glace est suffisamment épaisse, vous aurez la possibilité dingue de marcher sur le lac! 

L’upcycling (surcyclage), très présent au Palais de glace

Retour au Palais de glace. Nous avons terminé la première boucle et sommes de retour à l’entrée. À côté de la cabane de l’aire de pique-nique, une balançoire est monopolisée par les enfants. Son siège à trois places provient d’un ancien train de montagne! Flavio Catillaz sourit: « C’est typique de Kari Neuhaus! Il aimait beaucoup recycler les choses. Suivez-moi dans la grotte du monde sous-marin! »

Au-dessus de nos têtes, flottent des hippocampes en polystyrène et des méduses en bouteilles PET. Patientez un instant sous ces étranges créations et remarquez comme votre propre chaleur qui monte donne du mouvement à ces animaux marins. Simple physique ou magie inexplicable? Dans tous les cas, l’espace et ses effets lumineux promettent un monde à part.

La deuxième boucle se termine sur le balcon du grand palais de glace avec vue sur toboggan géant. C’était donc de là que proviennent les rires des enfants, entendus dès l’entrée du parc. La glissade sur les fesses est tentante, même pour les adultes! Les adolescents, eux aussi, se laissent attirer. Flavio Catillaz ne se fait pas non plus prier. Décidément, le Palais de glace de Schwarzsee plaît à tout le monde.

© Switzerland Tourism / Lorenz Richard

Douceur et chaleur à la buvette

La buvette « Yyschstùba » du Palais de glace réchauffe les pieds et le bout du nez. Nous nous frottons les mains et écoutons les recommandations de Käthy, la patronne des lieux. La fondue moitié-moitié, la star gastronomique fribourgeoise (50% de Gruyère AOP et 50% de Vacherin fribourgeois AOP). « Ici, c’est la meilleure! » sourit Käthy en ajoutant dans un murmure « Nous mettons un peu plus de Vacherin, mais chut…c’est un secret. »

Elle n’a pas menti, la fondue est excellente.

Le thé de chevrilles, la brûlante spécialité singinoise accompagne à merveille le repas et remplace de manière originale le banal vin chaud. Le breuvage n’est pas bien sorcier à réaliser, je ne manquerai pas d’en remplir mon thermos lors de ma prochaine sortie hivernale. Son goût me ramènera toujours à cette journée idyllique.

En couple, en balade solitaire ou en famille

Le Palais de glace de Schwarzsee est un lieu de détente pour tous. Chacun trouve son bonheur, peut s’émerveiller et partager cette découverte toute en glace et couleurs. De nombreuses familles viennent passer un moment inoubliable ici.

Adolf Kaeser, directeur du tourisme à Schwarzsee et toujours en fonction jusqu’à l’été 2021, explique: « Un tiers des visiteurs sont des enfants. Ils sont particulièrement attirés par la balançoire, le grand toboggan de glace, mais apprécient aussi les scènes de films comme La Reine des neiges ou LÂge de glace.”

Falvio Catillaz ajoute dans un sourire: “Le Palais de glace est très populaire auprès des amoureux. Le froid oblige les corps à se rapprocher, et l’ambiance nocturne s’avère très romantique. Ce décor de rêve donne un petit coup de pouce à l’amour.

Les astuces des visiteurs du Palais de glace.

  • Information pratiques et horaires d’ouverture
  • Se vêtir chaudement, et penser à porter de bonnes chaussures de marche
  • La randonnée Gypsera-Eispläste-Weg est accessible tous les jours (ca. 45 minutes)
  • Emportez éventuellement des bâtons de randonnées et des crampons anti-glisse (en fonction de la météo)
  • Pour plus de confort, munissez-vous d’une lampe de poche
  • Notez les horaires des bus, les véhicules blancs et rouges des TPF (ligne 123) circulent toutes les heures de Fribourg à Schwarzsee et retour. Depuis l’arrêt de bus « Lichtena », vous pouvez rejoindre l’entrée du Palais de glace en 5 minutes à pied par un chemin éclairé.
  • Réservez éventuellement votre table pour une fondue à la buvette Yyschstùba. Vous pouvez également acheter un cervelas au Palais de glace et le griller sur place

Connaissez-vous bien Schwarzsee?

Le Lac Noir, d’une superficie de 0,5 km², est niché à 1’047 m d’altitude dans les Préalpes fribourgoises. Comme le village de Schwarzsee, il appartient au district germanophone de la Singine. 

Le Lac Noir est un joyau scintillant serti par des pâturages verdoyants et des crêtes rocheuses. Au Sud, la vallée de la Brecca, reconnue comme réserve naturelle d’importance nationale, met à l’honneur une nature sauvage sculptée par les glaciers d’une autre époque. 

En hiver, les habitants de Schwarzsee rêvent de température glaciale afin de pouvoir profiter des infrastructures de la station du Lac Noir et de son paysage immaculé. Comme dans le reste de la Suisse, de nombreuses activités dépendent de la météo. Patiner, pratiquer du ski de fond, jouer au hockey sur glace, traverser à pied le Lac Noir gelé, visiter le Palais de glace à la tombée de la nuit, tout est deux fois plus amusant avec une bonne couche de glace!

L’hiver à Schwarzsee est riche d’activités

Les activités d’hiver les plus populaires en Suisse sont évidemment aussi pratiquées ici. Le domaine de ski et de snowboard de Schwarzsee est particulièrement adapté aux familles. Grâce à la promotion « Upgrade your Skiday », vous pouvez faire une première course à partir de 15 heures le jour de votre arrivée. Des itinéraires balisés de raquettes à neige, adaptés à tous les niveaux, vous permettent d’explorer la nature environnante et de prendre de l’alitude afin d’admirer le Lac Noir en contrebas.

Les sorties guidées en raquettes ou en randonnée à ski sont très appréciées pour évoluer dans la nature l’esprit tranquille. Certaines se terminent avec une savoureuse fondue ou même une nuitée dans un chalet d’alpage. Si besoin, tout le matériel et équipement sportif pour être loué ou acheté dans les magasins de sport au pied de la station des remontées mécaniques du Kaisereggwww.schwarzsee.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégorie
Partager

Restez informé sur nos activités

Chaque nouvel article vous sera envoyé dans votre boîte email