Stand up paddle ou pédalo, tous à l’eau!

Catégorie
Partager

Sport aquatique à la montagne

À pédalo en montagne? Si, si, c’est possible! Rendez-vous sur les rives du Lac Noir, au cœur des Préalpes fribourgeoises, pour bénéficier des plaisirs aquatiques dans un décor montagneux de rêve. Vous pouvez y louer des stand up paddle (SUP) à l’heure ou à la journée mais encore des pédalos à la réception de l’Hostellerie am Schwarzsee.

Le temps passé au bord du Lac Noir est toujours une expérience inoubliable. La réalité peut même dépasser l’imagination, car au Lac Noir, les légendes sont bien vivantes. Le géant Gargantua aux pieds sales n’est peut-être pas loin, la sorcière Häxewääg pourrait bien montrer le bout de son nez et le dragon est quelque part caché dans les nuages.

© Switzerland Tourism / Jan Geerk

Un bain rafraîchissant

Après une randonnée en montagne, qu’y a-t-il de plus agréable que de se retrouver au bord de l’eau. Le temps de gonfler votre planche et vous voilà déjà prêt à profiter d’un nouveau décor sans avoir eu besoin de rejoindre la plaine. Les plus sportifs optent pour un tour en stand up paddle, les autres s’installent dans un pédalo en laissant le ou la copilote pédaler!

Les jours de grande chaleur, le Lac Noir s’avère particulièrement rafraichissant. La plage de Gypsera, avec sa pente douce et son ponton en arc de cercle, convient très bien aux enfants. C’est aussi de là que beaucoup s’aventurent en stand up paddle car la mise à l’eau est facile. Les familles et les amoureux craquent pour une promenade en pédalo aux allures de cygne.

© Christof Sonderegger

À 10 min de marche, la plage plus sauvage de Staldenmotta est idéale pour les nageurs et les amateurs de bain de soleil.

Ceux qui recherchent le meilleur coup d’œil sur le lac se donnent rendez-vous au sommet du Riggisalp pour un départ en parapente. D’en-haut, les pédalos pourraient bien être confondus avec les vrais oiseaux dont leur apparence s’inspire.

Stand up paddle en Gruyère

Le lac de la Gruyère est un véritable paradis pour les adeptes de stand up paddle. Vous trouverez des planches et parfois des kayaks en location dans plusieurs villages comme sur les rives de Corbière, Morlon, ou au port de La Roche. Pour ceux ou celles déjà équipés, les départs à Gumefens, Avry-devant-Pont ou encore Botterens sont accessibles sans difficulté. Si votre paddle est gonflable, pensez au transport en commun, cela vous évitera de chercher une place de parc, vous pouvez également emprunter un pick e-bike. Le trajet de Bulle au camping de Gumefens vous coûtera environ dix francs.

© Pierre-Jean Codogno

En plein été, profitez pleinement des fins d’après-midi. Glissez en silence à la surface du lac qui se pare alors des couleurs orangées du soleil couchant. Le temps d’un instant, c’est de l’or que vous effleurez de votre pagaie.

Un dernier bain avant la nuit et vous voilà prêt pour une soirée de rêve sur les rives du lac de la Gruyère. De nombreuses places de pique-nique autour du lac vous attendent, en famille ou entre amis, le temps de partager un barbecue.

En automne, les nombreuses forêts qui bordent le lac de la Gruyère offrent un décor magique à vos sorties aquatiques. Vérifiez tout de même la température de l’eau avant de vous élancer!

Aventure Gruyère loue également des pédalos et des bateaux sans permis. Des chasses au trésor en kayaks peuvent aussi être organisées.

En hiver, sur la presqu’île de Morlon et ailleurs, vous rencontrez régulièrement des dizaines d’adeptes de baignade en eaux froides. Certains brisent même la glace pour profiter des bienfaits de l’eau froide. Qui en sera capable?

 

Découvrir la Sarine en paddle stand up

De mai à octobre, Aventure Gruyère propose une journée peu ordinaire sur la Sarine. Après un briefing de sécurité en Basse-ville de Fribourg, l’équipe vous laisse en famille, entre amis ou en solo découvrir un paysage fribourgeois sous un angle totalement inédit.

© Pierre Cuony Photographies

Avec votre paddle, suivez le cours de la rivière, longez les vieilles bâtisses et les falaises, passez sous le Viaduc de Grandfey et entrez finalement sur le lac de Schiffenen. Ne manquez pas de levez les yeux sur votre droite, vous découvrirez, creusées dans la roche, les Grottes de l’ermitage de la Madeleine. Un lieu mystique creusé aux environs du 16ème siècle, à garder absolument en mémoire pour une prochaine sortie, vous ne serez pas déçus!

Les sept kilomètres de stand up paddle méritent bien une petite pause. Vous trouverez facilement une place sur les rives. À ce propos n’oubliez pas d’emporter votre sac étanche, pour garder votre pique-nique au sec, une chute dans l’eau, désirée ou non, n’est pas exclue.

Le dernier tronçon du parcours vous amène en toute tranquillité sur la plage du village de Pensier où l’équipe vous réceptionne et se charge de récupérer le matériel. Vous serez ensuite orientés vers la gare toute proche d’où un train pour Fribourg circule toutes les 30 minutes.

En Basse-Ville de Fribourg, la section stand up paddle du club d’aviron vous donne également rendez-vous sur les rives du quartier des Neigles. À l’heure ou à la journée, le choix de location de matériel vous permet de profiter d’activités aquatiques sans vous encombrer. Une excellente occasion de vous déplacer en transport en commun, les mains libres et l’esprit léger.

Paddle et pédalos sur le Lac de Morat

De mi-avril à mi-octobre (horaires précis à vérifier sur le site) des pédalos vous attendent le long de la promenade du port de Morat. Le tobbogan inclus à l’embarcation sera le meilleur atout pour une sortie réussie et très rigolote! Les plaisirs de l’eau sont toujours meilleurs quand ils sont partagés, en famille ou entre amis.

© Simon Wicht

La Bise Noire, Dirtys à Morat ou le Camping Plage à Avenches louent du matériel de stand up paddle. Ce dernier propose également des sorties organisées sur l’Aar, la Sarine, le Rhône ou le lac de la Gruyère.

Sports nautiques à choix

La famille Moser tient le shop et l’école de voile Bise Noire sur les rives du Lac de Morat. L’équipe vous accueillent pour des cours ou pour des locations de matériel de sports aquatiques de toutes sortes. Trouvez les sensations qui vous conviennent, et en adéquation avec la météo.

Planche à voile, stand up paddle, kayak, vous pourrez même vous essayer au dernier-né des sports nautiques, le wingsurf. Cette nouvelle activité ressemble un peu au kitesurf mais sans lignes ni baudrier. La voile gonflable tenue à bout de bras est propulsée uniquement grâce à la force du vent.

La douceur du stand up paddle? Ou la glisse du wakesurf? À vous de choisir parmi toutes les activités nautiques proposées à Fribourg Région. Le ski nautique d’Estavayer-le-Lac sur les bords du lac de Neuchâtel a récemment fait peau neuve. Le nouveau câble de 800 mètres est maintenant installé encore plus haut et permet des sauts et des figures toujours plus intenses.

Sur cette même base nautique, Alpha surf loue des pédalos et des stand up paddles, de petits voiliers, des canoës et propose aussi des sorties tractées en bouée. L’été au bord de l’eau prend des airs de paradis aquatique.

© Pascal Gertschen

Non loin de là, sur les rivages de la Grande Cariçaie, des sorties accompagnées avec un biologiste sont proposées quelques fois par année. De quoi en apprendre davantage sur la réserve et ses habitants en glissant silencieusement sur son stand up paddle.

 

Biodiversité et stand up paddle

Le matériel, comme les combinaisons en néoprène, permet aujourd’hui de monter sur son paddle presque toute l’année, mais il y a des périodes particulièrement sensibles pour la nature. Évitez la saison des nidifications ou éloignez-vous des airs de reproduction. Ne traversez jamais les roseaux, et ne naviguez pas au travers des joncs ou des nénuphars, la nature vous remercie.

Lors des sorties en stand up paddle, gardons toujours à l’esprit que le décor accueillant représente également un écosystème fragile. La biodiversité des rives du lac ou des cours d’eau est riche mais parfois menacée, inutile dès lors de tenter une approche trop invasive. Restons à distance des zones de tranquillité aussi magnifique soit elle. 

L’envie est forte de se faufiler entre les roseaux, de pousser toujours plus loin l’observation, mais le respect de la nature doit primer avant le plaisir individuel.

© Pascal Gertschen

Les berges et les eaux peu profondes sont à éviter. Même si la planche glisse silencieusement, elle n’en reste pas moins un élément perturbateur, spécialement pour les oiseaux surpris par la pagaie ou dérangés par la présence humaine alors qu’ils se nourrissent ou cherchent à nidifier.

Les rives sud du lac de Neuchâtel comportent huit réserves naturelles, un guide à l’attention des nageurs et des adeptes d’activités aquatiques comme le paddle stand up, le pédalo ou le canoë mentionne toutes les mesures à garder en tête à l’approche de ces biotopes.

La sécurité sur l’eau en stand up paddle

Le stand up paddle n’est pas sans risque. Il est impératif de ne pas sous-estimer les dangers de ce sport à première vue paisible. Ne partez jamais sans votre leash (sangle de sécurité), en cas de chute vous récupérez alors rapidement votre planche. Si vous vous éloignez à plus de 300 mètres du bord, le gilet de sauvetage est obligatoire.

Méfiez-vous également des coups de chaleur, ou des chocs thermiques. Emportez toujours de l’eau avec vous et munissez-vous d’une casquette et de lunettes à soleil. Sur l’eau l’intensité du soleil peut surprendre. Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner sur la météo afin d’éviter de mauvaises surprises. Le vent peut vous faire dériver plus vite que vous ne le pensez. En cas de fatigue, n’hésitez pas à pagayer à genoux pour limiter la prise au vent.

Stand up paddle, lequel choisir?

Les débutants choisissent un paddle large. La sélection se fait également en fonction de son poids. Ce genre de planche confortable convient à tous les milieux aquatiques. 

Le stand up paddle gonflable est beaucoup plus pratique que sa version rigide qui est aussi plus fragile. La version gonflable est facile à transporter, pensez au transport en commun pour vos déplacements.

Les pagayeurs confirmés peuvent se tourner vers des paddles plus étroits et plus longs, avec un nez plus pointu qui offre davantage de vitesse mais moins de stabilité. Tout est question de compromis, mais une chose est certaine, sur l’eau, en pédalo ou en stand up paddle, le plaisir est garanti!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégorie
Partager

Restez informé sur nos activités

Chaque nouvel article vous sera envoyé dans votre boîte email